Sheng Cai

Récemment décrit comme « ayant la passion intérieure associée à la nonchalance de Rubinstein » par le Thüringer Allgemeine en Allemagne, le pianiste canadien Sheng Cai se positionne dans la tradition pianistique incarnant la grandeur du virtuose romantique. Ses interprétations d’œuvres majeures pour clavier des siècles passés ont touché le public et récolté les éloges de la critique sur quatre continents. Le Toronto Star a titré « C’est un jeune homme avec un vrai talent… d’un ton clair et chantant à un sens subtil du rubato en passant par un choix judicieux de tempi » et décrit Sheng Cai comme un pianiste « d’une grande confiance… donnant plus de lucidité, couleur et puissance » par le Birmingham News. Sheng Cai a reçu de nombreux prix et récompenses et continue de repousser les limites en interprétant à la fois les classiques et les raretés du répertoire pour piano.

Depuis ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Toronto à seulement quinze ans, Sheng Cai a interprété un large éventail du répertoire de concertos allant de Mozart aux compositeurs du 21e siècle a été invité par des dizaines d’orchestres du monde entier en tant que soliste. Ses plus récents concerts l’ont amené à se produire avec l’Orchestre symphonique de Toronto, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre philharmonique de Calgary, l’Orchestre symphonique de Windsor, l’Orchestre symphonique de Canton de l’Ohio, l’Orchestre symphonique de Fort Collins, l’Orchestre symphonique de New Bedford, l’Orchestre symphonique d’Irving du Texas, l’Orchestre symphonique de Shanghai et l’Orchestre symphonique de Shenzhen ainsi qu’avec le Philharmonisches Orchester Erfurt en Allemagne, l’Orchestre philharmonique de Kraków en Pologne, le North Czech Philharmonic Orchestra, l’Orquesta Filarmónica de Jalisco et l’Orquesta Filarmónica Boca del Rio du Mexique, l’Orquesta Filarmónica de Bogotá en Colombie pour n’en nommer que certains. Au Canada, Sheng Cai a également été invité à se produire avec l’Orchestre symphonique de Vancouver pour le concert de gala du Nouvel An lunaire et a joué avec de nombreux orchestres régionaux aux États-Unis et au Canada d’un océan à l’autre, incluant ceux de Kingston, Kamloops, le Folsom Lake Symphonies et le Glacier Symphony of Montana. Il a récemment travaillé avec de nombreux chefs d’orchestre tels que Keith Lockhart, Yoav Talmi, David Lockington, Robert Moody, Charles Olivieri-Munroe, Myron Michailidis, Donato Cabrera, Robert Franz, Dina Gilbert, Guoyong Zhang, Marco Parisotto et Eckart Preu.

En récital solo, Sheng Cai s’est fait entendre dans de nombreuses salles prestigieuses en Amérique du Nord, telles que le Steinway Hall à New York, le Jordan Hall à Boston, le Chicago’s international Music Center, le Cleveland Play House, le Modern Art Museum à Fort Worth, l’Alys Stephens Centre à Birmingham, le Glenn Gould Studio de la CBC à Toronto et d’autres salles prestigieuses à Stratford, Elora, Montréal et Winnipeg. En Chine, il inaugure la salle de concert de Ningbo, donnant à la fois des récitals et des concertos. En tant que chambriste, Sheng Cai a collaboré avec un certain nombre de grands artistes, dont le Quatuor à cordes Enso. Plusieurs de ses performances ont été diffusées à travers l’Amérique du Nord, notamment sur CBC, Radio-Canada et la station de radio WCLV aux États-Unis.

Sheng Cai est un artiste passionné d’enregistrement et son premier album regroupe des œuvres de Mozart et Martinů. Ses plus récentes parutions de Liszt et Grieg sous étiquette ATMA Classique ont été acclamées à l’échelle internationale par l’American Record Guide, The international Music Web Review au Royaume-Uni, le WholeNote Magazine au Canada et le Fanfare Music Magazine aux États-Unis.

Il a été lauréat de nombreux concours tout au long de son adolescence, dont le Concours de l’Orchestre symphonique de Montréal (Concours OSM), le Concours de piano de l’Orchestre symphonique de Toronto, le Concours international des jeunes artistes du Colorado, le Concours Bay State à Boston et a été le plus jeune finaliste et lauréat du prix spécial du Concours international de piano Bösendorfer aux États-Unis.

Sheng Cai joue un rôle déterminant dans la défense de nombreuses œuvres négligées qui sont des sommets de la littérature pour piano : des œuvres de compositeurs tels que Enescu, Kabalevsky, Kapustin, Medtner, Morawetz, Villa-Lobos et un certain nombre de ses propres œuvres apparaissent fréquemment sur ses programmes de concerts ; sa programmation créative a sensibilisé le public à de tels trésors de la littérature pianistique qui mérite un plus large public.

Sheng Cai a commencé ses études au Canada et aux États-Unis où il a été étudiant au Royal Conservatory of Music de Toronto et à la division préuniversitaire de la Juilliard School à New York. Il a obtenu son baccalauréat en musique dans le cadre d’une bourse complète au New England Conservatory de Boston. Ses professeurs et mentors incluent les pianistes Anton Kuerti, Gary Graffman et Russell Sherman.

Discographie :
Laisser un commentaire